Affacturage et factoring pour les professionnels

Affacturage et factoring

La gestion monétaire des entreprises connaît parfois des difficultés administratives et financières. Certaines sociétés se trouvent souvent dans une mauvaise situation, face aux problèmes liés aux factures non payées, au retard de remboursement de prêt et au paiement des dettes. En gestion financière, les grandes entreprises font appel à des sociétés d’affacturage pour régler une telle situation. Qu’est-ce qu’on entend par factoring ? A qui s’adresse l’affacturage ? Qu’est-ce qu’une société d’affacturage? Quelle en est sa mission et sa rémunération ?     

Description du factoring

Traduit en français sous le terme d’affacturage, le factoring est une manière de participation, une sorte d’engagement et d’encaissement de créances mise en œuvre par les sociétés, qui consiste à conquérir un financement devancé et à faire sous-traiter sa gestion à une société financière appelée affactureur. C’est aussi une technique commerciale et convention par laquelle une entreprise spécialisée s’engage à régulariser et à réglementer les créances qu’une société détient sur ses clients. Le factoring est considéré comme étant un moyen pour financer la trésorerie des institutions qui jouissent d’un paiement anticipé avant même l’échéance de leurs factures. En d’autres termes, il s’agit d’un transfert de créances marchandes d’une société à un établissement financier qui se charge, contre commission ou rémunération, de leur encaissement en soutenant les risques de non-paiement. Le factoring a donc un coût financier élevé et est adressé aux entreprises commerciales par l’intermédiaire d’une société d’affacturage.

Procédure du factoring

L’affacturage est destiné à toutes les sociétés ou entreprises de toutes tailles et de tous les secteurs d’activités. Les sociétés exportatrices et autres, les petites et moyennes entreprises ainsi que les TPE, ETI Grand Compte font partie de ceux qui peuvent faire de l’affacturage. Le factoring est adapté aux sociétés en accroissement élevé souhaitant externaliser la gestion clientèle et de réduire leur coût d’administration en période d’investissement. L’affacturage est adressé aux trois acteurs contractuels : la société créancière, le factor appelé aussi affactureur et l’entreprise débitrice. L’entreprise créancière, qui dispose des factures payables selon l’échéance, transfert ses factures à la société d’affacturage ou le factor. Lorsque les factures sont approuvées par ce dernier, il accorde une avance de trésorerie, plus ou moins égale au montant des factures. C’est le factor qui se fait payer les factures auprès de l’entreprise débitrice à la fin du contrat. Le coût du factoring atteint entre 7 % et 15 % du montant total des créances. Il est à rappeler que les entreprises débitrices doivent s’acquitter de leurs dettes 45 jours à fin de mois ou dans les 60 jours à partir de la date d’émission de la facture. Un affactureur professionnel est censé savoir ses attribution et ses missions.

Responsabilités de la société d’affacturage

Un affactureur ou une société d’affacturage est une personne morale, une structure considérée comme étant un prestataire de service spécialisé dans le domaine de l’affacturage. C’est une négociatrice car elle se charge de trouver un compromis entre les deux sociétés en cas de litiges financiers. Elle est sous contrat.  Une société d’affacturage a des missions précises. Sa première mission c’est de produire un résultat tangible et concret par rapport aux placements des entreprises. Il se charge de faire jouir un paiement anticipé des créances avant une date d’échéance aux sociétés qui contracte avec elle. Elle doit s’occuper des actions de relance et de recouvrement des créances. Elle doit assurer les encaissements et la saisie du service contentieux en cas de non-respect de l’échéance ou du non-paiement. La société factoring doit trouver une solution avec les entreprises en situations financières irrégulières. Elle est chargée de gérer dans le cadre de la convention établie ou dans le cadre du contrat d’affacturage les créances d’une entreprise qui lui ont été transférées. Elle a pour mission d’assurer et de réaliser des actes de reprise et d’encaissement des créances. Elle doit agir suivant le contrat signé et selon les normes pour avoir des obligations de résultats. Elle est engagée, en tant qu’affactureur et mandataire dans le but d’apporter des solutions appropriées aux sociétés qui l’ont engagé. Le factoring plus précisément la société d’affacturage doit aussi recouvrir des prestations différentes comme le financement de la trésorerie et l’assurance-crédit. L’affactureur a pour mission et pour obligation donc de faire un suivi des paiements, une réalisation des opérations d’encaissement et de relance et une prise en charge des impayés. Il doit être bien rémunéré pour pouvoir faire et pour réaliser ses obligations.

Rémunération d’un factor

Les appointements ou le salaire d’un affactureur ou d’une société d’affacturage sont de deux types: une commission sur le service de recouvrement et l’assurance-crédit ainsi que’une  commission de financement sur la trésorerie. La société d’affacturage peut déduire sa rémunération ou son salaire de la totalité des créances données par la structure. Le factor prélève sa commission d’affacturage relative au frais de gestion, à la relance et au recouvrement des dettes ou des impayés. Cette commission varie entre 0,5 % à 2.5 % du montant total confié à l’affactureur. Le paiement des prestations de service d’un factor peut atteindre un taux de 1,5 %. Il est important de savoir aussi qu’en France un gestionnaire d’affacturage possède un salaire médian de 29 000 € par an soit de 14,87 € par heure.

 

Dématérialiser ses notes de frais est-ce légal ?
Pourquoi automatiser la tenue de comptes ?